Les gens heureux lisent et boivent du café

41dU0o2i0uL__AA278_PIkin4,BottomRight,-52,22_AA300_SH20_OU08_

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.

Et depuis un an je me répétais tous les jours que j’aurais préféré mourir avec eux. Mais mon cœur battait obstinément. Et me maintenait en vie. Pour mon plus grand malheur.»

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel. C’est là qu’elle choisira la vie.

D’où cette envie de lire Les Gens m’est-elle venue?

D’abord, un titre énigmatique – qui me parle tellement!-… Avant même les premières lignes, je voyage déjà… un voyage très différent du voyage que nous proposera l’auteur, mais un voyage qui me plaît… celui du bonheur dans des toutes petites choses du quotidien… un passeport pour ce bonheur-là, c’est le travail d’une vie, non?… Décollage imminent… me voilà en juillet 2009. Une rencontre pas comme les autres. Romy, 8 ans. Des yeux d’une profondeur dont vous rêveriez. Un sourire malicieux. Victorieuse, Romy m’annonce qu’elle vient de parler de ses petits plaisirs, à l’occasion d ‘une interview de son amie, Clara Plume. Clara Plume? je ne connais pas. Romy insiste. L’homme texto! Ah, oui!…   « Et toi, Flore, c’est quoi tes p’tits plaisirs à toi? » – Euh…  (Bonne question, hein?) – Mes petits plaisirs ? lire, boire du café, et être heureuse,… voilà la réponse que j’ai faite ce jour-là à Romy! C’est dire si ce livre et moi étions faits pour nous entendre!

 Les p’tits plaisirs, Toutes ces p’tites choses sans importance,
Remplissent nos vie leur donnent un sens
C’est pas l’argent ni l’apparence (faudrait l’saisir)
C’qui fait le bonheur c’est les p’tits plaisirs

Clara Plume

Ensuite, une très jolie photo de couverture, mystérieuse et accrocheuse. Qui me rappelle vaguement celle de « Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan, que j’ai refermé il y a à peine quelques semaines. Ce profil féminin. Cette cigarette. Ce noir et Blanc. Sobre et élégant. J’aime. J’apprendrai plus tard que Agnès Martin-Lugand a imposé cette couverture à son éditeur. Je me dirai alors qu’elle a bien fait. vraiment bien fait.

En prime, « un succès fulgurant sur toutes les e-librairies » – Nous voilà au top du 2.0. Mon histoire d’amour avec mon Kindle est, je crois de notoriété publique… je n’en rajoute pas, vous avez compris. L’e-succès est l’argument!

Cette histoire commence au cœur d’un drame: des rires, un père, une fille, une voiture, un camion, le choc. L’hôpital, la mort – la mort concrète, la mort froide – , la descente aux enfers.  Ce choc, aussi brutal qu’inattendu, va complètement briser la vie de Diane, qui va rester seule, face à la vie, en essayant de combattre intérieurement le remords et la tristesse qui l’assaillent chaque jour.

Que d’émotions! Est-ce parce qu’elle a pile poil 32 ans – exactement mon âge! – que Diane m’est immédiatement sympathique? Est-ce parce qu’elle est au pied du mur, et doit choisir entre la folie et l’exil? Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette femme à qui la vie a tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec. Le « faire avec » a ici un petit quelque chose d’interdit, le goût d’une Guinness, l’odeur iodée du bord de mer, le toucher d’un chien mouillé qui vient de se rouler dans le sable, la saveur de l’Irlande pour laquelle elle fait le choix -fou!- d’abandonner sa vie qui n’en est plus une. Sa vie qui a d’ailleurs plus un goût de mort que de vie. Ce livre, c’est l’histoire d’un sauvetage d’une femme par ses petits plaisirs. Des petits plaisirs qui rendent supportable la douleur de la perte. Une histoire de deuil. Oui. Bien sûr. Mais pas que. Beaucoup plus qu’une histoire de deuil.

C’est un livre que je referme avec l’étrange sensation d’y avoir lu mon histoire. Une belle histoire.

Après 6 ans d’exercice en qualité de psychologue clinicienne dans la protection de l’enfance, Agnès Martin-Lugand, l’auteur, se consacre aujourd’hui à la littérature. Elle analyse et dissèque avec finesse, humour et tendresse les mécanismes de l’âme humaine pour nous livrer des récits qui nous parlent et qui nous vont droit au coeur.
« Lire et boire du café, ce sont deux choses qui me rendent heureuse », sourit Agnès Martin-Lugand, en référence au titre de son premier roman. Auto-édité sur le web fin 2012, Les Gens heureux lisent et boivent du café s’est d’abord vendu en téléchargement payant à 10 000 exemplaires sur la plateforme e-books d’Amazon. Flairant le futur best-seller, l’éditeur Michel Lafon vient d’en imprimer 20 000 exemplaires tandis que les droits de l’ouvrage ont déjà été achetés dans 18 pays.

Les Gens heureux lisent et boivent du café s’offrira le luxe de prendre, un temps, la tête des meilleures ventes de livres d’Amazon devant 50 nuances de Grey. Lequel, avant d’être édité sur papier, fut lui aussi un phénomène de l’auto-édition en ligne.

Publicités

5 réflexions sur “Les gens heureux lisent et boivent du café

  1. J’ai moi aussi adoré ce roman, et pourtant je ne suis pas une femme de 32 ans !
    Pour celles où ceux que cela intéresse, Agnès m’avait accordé une interview juste avant que la machine s’emballe avec son éditeur.
    C’est une auteure pleine de vie et de générosité, et très sympathique. Son succès est mérité… même si je pense qu’il n’est encore rien à côté de la suite qui l’attend 😉
    Merci pour cet article.
    Lien vers l’interview en cliquant sur mon site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s