Cinquantes nuances de Grey

Cinquantes nuances de Grey

Sauf si vous avez vécu dans un abri anti-atomique ces derniers mois, cette couverture ne peut vous être tout à fait inconnue!

 

4ème de couverture:

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Nous voilà ici loin de Shakespeare… et de Molière!… Direction Best-seller…40 millions de lecteurs anglo-saxons, 1,3 million d’exemplaires vendus  en Allemagne, 1,7 million en Italie. A Hollywood, les droits d’adaptation ont été achetés par les studios Universal pour 5 millions de dollars…  Plusieurs acteurs, dont Ryan Gosling (!), Matt Bomer, Ian Somerhalder, Michael Fassbender, Tom Broadwell et Henry Cavill sont pressentis pour le rôle de Christian Grey…
Cinquante nuances de Grey fut d’abord l’œuvre d’une fanfiction; EL James est ancienne productrice de télévision, mariée et mère de deux enfants…. elle auto-édite son roman sur un site Web: une histoire hypersensuelle inspirée de la saga Twilight de Stephenie Meyer . Le bouche-à-oreille dépasse le cercle des aficionados et la pousse à réécrire son texte… Et là… c’est l’engouement médiatique:  un véritable phénomène de société!
Exit les personnages de vampires. E.L. James crée ­Anastasia, une étudiante de Seattle, timide mais prête à tout pour satisfaire les envies de Christian, milliardaire sexy aux ­tendances BDSM – En un mot: l’homme-le-grand-le-vrai-le-beau-le fort!…

Une découverte pour moi… celle du style romance érotique dit « Mommy porn »… avec ses charmes et ses travers.

Soyons un peu cartésiens:
Oui, c’est une histoire d’amour avec des scènes de sexe SM, qui ont cependant encore beaucoup à envier à l’Histoire d’O de Pauline Réage.
Non, ce n’est pas de la grande littérature. Cela a été dit et redit. On le sait.
Oui, le rythme du livre est marqué par un florilège de « Oh mon Dieu! » « Putain! » « Bordel de merde », dont on se passerait volontiers. Autant d’exclamations blasphématoires, leitmotivs qui servent presque de ponctuation.

Mais :
Oui, j’ai plongé à deux pieds joints dans l’addiction
Non, je ne suis ni une ménagère de plus de 50 ans en mal de sensations, ni une adepte de la littérature Harlequin !
Oui, j’ai terminé ce livre – avec plaisir, même! – , et ai enchainé direct avec « 50 nuances plus sombres  » puis « 50 nuances plus claires » !

Certes, cette trilogie n’a jamais eu la prétention de se classer entre Hemingway et Zola… mais elle a les ingrédients qui en font une lecture entre agréable et addictive.

En 2012, Cinquante nuances de Grey remporte le National Book Award britannique dans la catégorie « fiction populaire ».

Publicités

Une réflexion sur “Cinquantes nuances de Grey

  1. Pingback: Les gens heureux lisent et boivent du café | shakespeare et moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s