Deux petits pas sur le sable mouillé

51diUAUNLNL__AA278_PIkin4,BottomRight,-54,22_AA300_SH20_OU08_

L’histoire commence sur une plage, quand Anne-Dauphine remarque que sa petite fille marche d’un pas un peu hésitant, son pied pointant vers l’extérieur.
Après une série d’examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d’une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Alors l’auteur fait une promesse à sa fille :

“À la fin de la visite, je rhabille ma princesse sur la table d’auscultation, dos aux médecins, à Loïc et à la psychologue. Je suis entièrement tournée vers elle seule et je lui parle avec la spontanéité d’une mère, d’une mère qui souffre : “Ma Thaïs, tu as entendu tout ce qu’a dit le docteur. Il nous a expliqué que tu ne pourrais plus marcher, plus parler, plus voir, plus bouger. C’est très triste, c’est vrai. Et nous avons beaucoup de chagrin. Mais ma chérie, ça ne nous empêchera jamais de t’aimer. Et de tout faire pour que tu aies une vie heureuse. Je te le promets mon bébé : tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres petites filles ou comme Gaspard, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d’amour.” Le nôtre et celui de tant d’autres…”

Ce livre raconte l’histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu’un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu’on ne peut plus ajouter de jours à la vie.

Anne-Dauphine Julliand est née en 1973 à Paris.
Après des études de journalisme, Anne-Dauphine Julliand travaille en presse quotidienne, puis en presse spécialisée. En 2006, elle a 33 ans – autant dire, l’âge de l’insouciance, l’âge où la vie doit nous sourire, l’âge où tout doit être facile. L’âge où elle devrait être une jeune maman heureuse, croquant à pleine dents le bonheur d’élever ses enfants!Mais dans la vraie vie d’Anne-Dauphine, tout n’est pas si facile, et tout n’est pas que sourires innocents. Elle apprend que son deuxième enfant, Thaïs, 2 ans, est atteinte d’une maladie orpheline. Aucun traitement n’existe. Vlan! Il lui reste peu de temps à vivre. Re-vlan! – l’insouciance, tu disais, Flore? – Durant presque deux ans – Deux ans! -, Anne-Dauphine Julliand, épaulée de son mari, sa famille et ses amis, va accompagner Thaïs.
 Cette expérience bouleversante la conduit à écrire. D’abord pour elle, pour son mari et ses enfants. En 2010, elle confie son manuscrit aux éditions des Arènes. Laurent Beccaria et Jean-Baptiste Bourrat sont aussitôt conquis par ce récit bouleversant et l’incroyable force qui s’en dégage.
 Deux petits pas sur le sable mouillé est sorti en mars 2011.

Une lecture poignante. Troublante. Vibrante.
Une lecture qui pour moi est désormais le livre du courage. Du courage à l’état brut.
« C’est pas grave, la mort. C’est triste, mais c’est pas grave ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s