D’autres vies que la mienne

D'autres vies que la mienne

… À quelques mois d’intervalle, la vie m’a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d’un enfant pour ses parents, et celle d’une jeune femme pour ses enfants et son mari. Quelqu’un m’a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n’écris-tu pas notre histoire ? C’était une commande, je l’ai acceptée… Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d’extrême pauvreté, de justice et surtout d’amour. Tout y est vrai…

Le grand art d’Emmanuel Carrère, c’est cette capacité à décrire le réel au plus près, sur le fil du rasoir, sans filtre, sans pathos. Ca sonne incroyablement juste et c’est d’autant plus touchant!

352 pages d’un témoignage émouvant, bouleversant et inoubliable, que nous offre Emmanuel Carrère dans ce récit. Et quel titre! Admirable! La vie, l’amour, la mort : des thèmes éternels qui vont être déclinés dans la tragédie.
Cela commence au Sri Lanka lors du tsunami de 2004. Des vies détruites, des bonheurs simples annihilés par un fait naturel. D’abord, c’est le déchirement des cœurs et des corps, le désespoir d’une mère qui a perdu sa fille.
Certains passages sont tout simplement insupportable tant la douleur vous étreint. E.C. raconte en toute simplicité, sans emphase, avec les mots de tous les jours, sans mélodrame, les faits et rien que les faits. Style journalistique. A bas les fioritures.
Ensuite, c’est le malheur de ceux que frappe la maladie ainsi que celui des proches. La première nuit qui suit le moment où vous apprenez que vous êtes atteint d’un cancer : une étape terrible. Condamné ou sursitaire, c’est le même combat à livrer.

Ames sensibles, abstenez-vous de lire ce témoignage, car c’est une lecture dure – très dure – qui vous attend et vous atteint au fil de ce magnifique récit. Terrible et poignant.

Une lecture qui ne peut laisser indemne : la mort d’un enfant pour ses parents et celle d’une jeune femme pour ses enfants et son mari, qu’y a ‘t-il de pire ?

Prix Crésus. prix des lecteurs de l’Express. Un auteur qui, je pense, gagne à être connu! Pour commencer, je vais, pour ma part apprendre bientôt à mieux le connaitre avec Un Roman Russe, et Je suis vivant et vous êtes morts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s